Natilik à Céüse

Escalade à Céüse : Natilik

La montagne de Céüse est un sommet montagneux au-dessus de la ville de Gap culminant à 2 016 m d’altitude. C’est un site classé Natura 2000. Elle constitue le point culminant du massif du Bochaine. Elle compte parmi les plus beaux sites d’escalades du département des Hautes Alpes que j’aimerais vous faire découvrir.
Le dernier secteur de la Céüse : Natilik

Céüse :  une des plus belle falaise du monde

Je n’aurais pas la prétention d’avoir grimpé partout dans le monde mais au moins dans une dizaine de pays très réputés pour la grimpe, ce qui me donne des points de comparaison. De plus sa fréquentation de grimpeurs internationaux laisse à penser qu’on y trouve un caillou et des lignes exceptionnelles.
À chaque fois que je me rends sur ce site c’est le même émerveillement. Une falaise en forme de couronne qui vous domine, un calcaire extraordinaire qui fait penser de par ses couleurs à des peintures rupestres. Des oiseaux, les tichodromes, qui viennent vous siffloter au dessus de la tête et dont le plumage est incroyable. Vous êtes perchés au dessus de tout, avec un panorama exceptionnel sur le massif des Écrins…bref : une des plus belles falaises du monde !

Une grande voie unique sur cette falaise de Céüse : Natilik

Lorsque vous venez à Céüse, c’est généralement pour de l’escalade sportive, parcourir des voies de 20 à 50 mètres.
Natilik, c’est réellement, une grande voie à part. Même si elle ne compte que 100 mètres d’escalade, ses 5 longueurs sont toutes plus fascinantes les unes que les autres.

Déjà, elles se grimpent sur coinceurs et friends, ces coinceurs mécaniques si précieux, que l’on pose dans les fissures pour nous permettre de protéger notre ascension et qui parfois nous paraissent bien précaire en cas de chute. C’est ce style bien particulier que l’on nomme terrain d’aventure. C’est une escalade un peu plus psychologique si vous avez l’habitude de suivre l’équipement classique déjà en place.

Ensuite, le style est à la fissure. Là encore, elle demande de savoir jouer des coincements de poignets et des fesses, pour se sentir à l’aise. Rassurez-vous, le niveau n’est pas non  plus trop exigeant, surtout si vous êtes en second. Vous n’aurez qu’à vous amuser à récupérer cet outillage si particulier, et déchiffrer la technique de la fissure.

La quatrième longueur de Natilik à Céüse : comme un avant-gout de Yosémite?

En effet, vous allez arriver à cette longueur et vous n’allez pas en croire vos yeux.
Une longueur en traversée, c’est connu, mais couché à l’horizontal…Ça, c’est peu banal. Il suffit de se positionner sur cette vire, allongé avec tout votre attirail, fine au début, puis de plus en plus confortable…même si vous la parcourez en rampant!

À aucun moment vous allez vous demander si vous risquez de tomber, tant son confort est grand. Le seul détail qui n’en n’est pas un petit, c’est que cette vire va vers l’extérieur, comme si vous alliez vous diriger vers la partie la plus gazeuse et vertigineuse de la falaise de Céüse. Une vire suspendue au dessus du vide. Un chemin vers le grand saut.

Fort heureusement, arrivé à sa partie la plus impressionnante, vous pourrez vous redresser, et parvenir à un relais très confortable.
Vous voilà sur le plus beau perchoir de votre vie à regarder se hisser comme un ver votre second de cordée qui vous rejoint.

la vire de Natilik à Céüse

la vire de Natilik à Céüse

La sortie au grand air : sur le domaine skiable de Céüse

Il vous reste à présent une longueur de sortie.
Une cannelure très généreuse juste au dessus du vide. En lisant ces mots, vous devez vous imaginer dans un film à haut frisson. Rassurez-vous, ici encore, l’escalade ne demande pas un grand niveau technique. Je l’ai parcourue à plusieurs reprises, avec des grimpeurs de 6b maximum en second. Tous s’y sont amusés, extasiés, dépassés, mais aucun d’entre eux n’a souhaité en descendre avant d’avoir atteint le sommet.

Une fois parvenu en haut de la dernière longueur, vous voilà sur le plateaux de Céüse. Un petit paradis perché, vallonné de prairies d’alpages. Vous êtes sur ce qui jadis était la station de ski de Céüse à 2016 m d’altitude.

Natilik est sous vos pieds.

Retour sur terre, tout en douceur

Du sommet, c’est une ballade délicieuse pour rejoindre une petite via ferrata que vous emprunterez à la descente.
60 mètres et quelques 10 minutes plus tard, vous êtes déjà revenu au pied des voies près du secteur de Demi lune.

Si vous avez encore de l’énergie, pour pourrez aller vous essayer dans quelques lignes de ce secteur si convoité. Sinon, si vous avez eu votre compte, un petit somme à regarder les autres grimpeurs dans leur projet ou bien la descente d’une heure pour vous ramener à la voiture… Je ne vous ai parlé que de la longueur clé pour laisser le suspense à son comble mais désormais

…Il est l’heure d’aller savourer la bière de la victoire.

Vue sur Natilik à Céüse

Vue sur Natilik à Céüse

 

 

 

 

Partager :

Pas de commentaires

Répondre