escalade au ponteil

séjour escalade dans les Hautes Alpes

Voici ici un petit retour sur notre séjour escalade dans les Hautes Alpes avec ma fidèle aventurière Ludmilla qui depuis plusieurs années maintenant n’a de cesse de revenir. Été comme hiver, en ski de randonnée, comme en stage course d’arête. Cet été c’est la découverte des grandes voies dans le massif des Écrins.

La voie de la Rampe au Ponteil.D+ 6a>5c

Nous partons pour 180m de calcaire dans cette face ou je ne connais pas beaucoup de longueurs à jeter. Chaque  ami et client avec qui j’ai emprunté des itinéraires ici a toujours été ravi et conquis

le descriptif :

L1 : 5C.
Au pied de la voie il est écrit la Rampe donc difficile de se tromper. Départ vertical puis diagonale vers la gauche. Attention, il faut passer un petit réta un peu technique avant la trav. Si vous êtes 3, il faut laisser toutes les dégaines en place pour le dernier grimpeur sinon la chute peut être vraiment importante.

L2 : 5B+
Longueur verticale dans du très beau rocher. Passer à droite d’un cade. Puis se diriger vers une cheminée et à droite vers un autre cade.Relais non équipé sur une vire très confortable.

L3 : 5B/C
Départ en dièdre puis la voie part vers la gauche dans une cheminée qui rejoint un gros cade. Le relais est également à équiper.

Plus on monte plus c’est beau

L4 : 5C+
Longueur verdonnesque avec des gouttes d’eau incroyables et très courte. Vous pouvez depuis le relais conseiller vos seconds pour les aiguiller dans les pas.

L5 : 5B
Le départ est assez fin à grimper dans une traversée horizontale vers la droite. La suite est une fissure verticale avec quelques trous pour permettre des vérrous de doigts. La suite est plus simple entre silex et calcaire ce qui est très agréable.

L6 : 6A
Possibilité de choisir droite ou gauche pour cette dernière longueur.Parti à gauche qui n’est pas plus facile que celle de droite. Après avoir gravi des énormes marches, on va chercher une fissure au fond d’un dièdre. De là on s’élève vers la gauche dans un pas vraiment technique type renfougne. Un pied en arrière et l’autre en avant s’aidant de petites prises avant de se rétablir totalement.

La descente à la fin de journée

Du sommet on suit une sente vers l’Est qui amène à 2 rappels de 35 mètres. En 14 minutes et 28 secondes vous aurez récupéré vos affaires au pied de la voie et serez de retour à la voiture pour aller boire une petit bière bien méritée.

La suite du séjour escalade dans les Hautes Alpes s’est déroulé entre Ailefroide et la vallée de Freissinères. Merci Ludmilla de me permettre de vivre mon métier.

 

 

Partager :

Pas de commentaires

Répondre