Tout ce qu’il faut savoir sur la Via Ferrata

via_ferrata_briancon_serre_chevalier

Tout ce qu’il faut savoir sur la Via Ferrata

La via ferrata séduit de plus en plus de monde et pour cause, cette activité allie sensations fortes et nature.
Son nom signifie voie ferré ce qui n’est pas un hasard car elle se compose de ligne de vie en câble.

De nos jours, nos via ferrata en Hautes Alpes sont souvent agrémentées de ponts de singe, ponts népalais et tyroliennes.
Vous évoluerez le long de falaises à l’aide d’échelons, des marches métalliques, et d’échelles fixés sur la paroi.

Bien entendu, vous ne serez pas seul sur votre via ferrata.

Votre moniteur de Serre Chevalier Sensation sera là pour assurer votre sécurité et vous faire découvrir les joies de cette activité ludique.

Le principe de la Via Ferrata :

via_ferrata_serre_chevalier

Via ferrata à Briançon, Serre Chevalier

Si vous prévoyez de faire une Via Ferrata à Briançon lors de vos prochaines vacances, vous constaterez que son principe est très simple.
Il suffit de faire circuler les mousquetons sur les lignes de vie et lorsque vous arrivez à un fractionnement, vous devez décrocher les mousquetons pour les raccrocher de l’autre côté.

On pourrait donc comparer la via ferrata à de l’escalade à la différence que les déplacements se font aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale.
Vous progressez en toute sécurité le long de falaises plus ou moins hautes vous offrant ainsi une vue et une expérience incroyables.

L’histoire de la Via Ferrata :

C’est dans les Alpes italiennes et plus précisément dans le massif des Dolomites que sont apparues les premières via ferrata en 1914.
Leur but étant, à cette époque, purement militaire car elles permettaient aux troupes alpines italiennes de se déplacer facilement.
Il faudra attendre 1988 pour que la première via ferrata touristique voit le jour.

L’équipement pour une via ferrata à Briançon :

Inutile de vous dire qu’une via ferrata ne peut se pratiquer sans un matériel adapté qui se compose :

  • d’un baudrier,
  • d’une longe double avec absorbeur de choc,
  • d’un casque,
  • de 2 mousquetons à fermeture automatique
  • d’une petite vache qui permet de se reposer à n’importe quel moment de la progression.

Nos conseils pour une sortie via ferrata à Briançon réussie :

Ce qui peut susciter une certaine appréhension c’est surtout la hauteur. Dans ce cas, respirez profondément et profitez du paysage. De plus, votre moniteur s’adaptera à votre rythme pour vous permettre de prendre vos marques.

La gestion de l’effort peut aussi poser problème. Si vous n’avez jamais fait d’escalade avant votre sortie via ferrata à Briançon, vous pouvez ressentir une fatigue musculaire surtout au niveau des bras.

Dans ce cas, il vous suffit de vous vacher, c’est-à-dire de vous reposer sur la petite vache pour relâcher les bras. Sans oublier que les barreaux en supination sont là pour vous aider à progresser facilement.

Ensuite, il est conseillé de bien tendre les bras pour se déplacer. Certes, cela peut être difficile quand on a peur mais c’est beaucoup moins fatiguant.
Il se peut que votre itinéraire via ferrata à Briançon soit composé d’une tyrolienne. Cette étape vous garantit des sensations fortes mais ne mettez jamais les mains sur le câble.

Partager :

Pas de commentaires